Escape room… dans mon automobile!



Il faut que je vous raconte mes dernières mésaventures automobiles. Chez nous, on roule en monospace de la marque au losange. 2e du nom, et 2e modèle pour nous, on n’a pas trop à s’en plaindre.

Pourtant, récemment, notre automobile a eu une petite faiblesse. Mal armé contre le froid,  l’autoradio a cessé de fonctionner, lorsque récemment, nous avons eu des températures frôlant les -10°. Déjà, c’est pas trop courant chez nous, mais en plus, cet hiver, on s’est comme qui dirait habitué à des températures clémentes.
Bref, autoradio HS. Et parallèlement à cette panne, l’affichage de l’heure et de la température ne s’éteint plus, même moteur coupé et voiture verrouillée.

Je demande donc à mon ami Google l’explication de ce bug. Fort heureusement, grâce à la magie du web 2.0, je tombe sur un forum où d’autres heureux propriétaires de R*** ont vu leur autoradio se mettre en grève pour cause de froid intense.
Me voilà rassurée, et cerise sur le gâteau, je trouve comment réparer. Double cerise sur le gâteau, la réparation est d’une simplicité enfantine ! (Si si, faut préciser quand même, car ça devient rare !)

Nous sommes alors mardi, mais le soir, la nuit tombe vite, mon cher et tendre et moi-même ne rentrons pas de bonne heure du travail, on laisse donc couler le problème jusqu’au WE.
[Pour information, ce vilain défaut consistant à remettre les choses à plus tard s’appelle la procrastination !]

Vendredi soir arrive, notre automobile trouve sa place pour le we, garée en marche avant devant notre garage, légèrement en pente. C’est important de préciser… pour la suite…

Dimanche après-midi, mon cher et tendre décide de s’intéresser à mon autoradio. Pour le refaire fonctionner, c’est simple, il suffit de retirer l’autoradio de son espace, de le débrancher et de le rebrancher. Les doigts dans le nez !

Ou pas… Nada, l’autoradio ne refonctionne pas et pour cause, la voiture ne démarre plus. Il ne nous faut pas longtemps (oui, car moi aussi, j’ai atterri dans la voiture) pour établir un diagnostic : la batterie est à plat ! L’affichage permanent de l’heure et de la température l’ont déchargé.
Là encore, c’est tout simple de recharger une batterie ! Oui, MAIS ! Rappelez-vous la configuration de la voiture !

En marche avant face au garage, les câbles sont trop courts pour aller jusqu’à la voiture de mon cher et tendre. Il faut donc reculer notre monospace. MAIS…. C’est un frein à main automatique. La manette de déverrouillage d’urgence se trouve dans le coffre. MAIS… la batterie éteint HS, la centralisation ne fonctionne plus et le coffre est… fermé.

Mon cher et tendre s’engage alors dans un parcours du combattant consistant à retirer les obstacles, (connus sous le nom de siège auto) de la banquette arrière pour pouvoir replier les sièges, pour ensuite les enjamber et atteindre le coffre. Là, il faut retirer un autre obstacle (la poussette canne, qui reste à demeure dans le coffre), pour soulever le tapis de coffre. Puis, il faut enjamber ledit tapis de coffre pour accéder à la roue de secours et enfin à la manette de secours du frein à main!
Heureusement que mon cher et tendre a suivi un entrainement intensif à l’armée !
Quand même, R*** a bien conçu les choses, hein !!!

Moi, au volant et le pied sur le frein (^_^), je lui donne les instructions pour la fichue manette.
Ca y est ! Le frein à main est déverrouillé, on va pouvoir faire reculer la voiture en la tirant en arrière avec celle de mon cher et tendre.

Pince sur le plus, check.
Pince sur le moins, check.
Voiture qui démarre, check et méga check !!!

Enfin, nous allons pouvoir vérifier si l’autoradio fonctionne (oui, c’était quand même ça le problème, à la base…)
Et là, « CODE ? » clignote au milieu du tableau de bord….. Booooouuuuh, mais pourquoi !!!!!

Nous avons un code dans les papiers de la voiture… Il faut maintenant l’enregistrer. Après plusieurs essais infructueux, on se reprend, on attrape sa tablette, installée au volant et hop, mon ami Google étant toujours disponible pour moi, je lui demande comment insérer le code autoradio de mon automobile. Youhouh ! On trouve, on applique la procédure. C’est pô le bon code…

On se démotive pas ! Quelques lignes plus haut, il est indiqué comment retrouvé son code, lié à une combinaison « lettre+3 chiffres ». Hop, on ressort l’autoradio, on inspecte l’étiquette, on trouve la combinaison, on la tape dans Google, qui est toujours là, toujours aussi fidèle ! Et là, alléluia, on trouve notre code, on l’enregistre et ça marche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais… c’est pas fini… Sur le tableau de bord, on a un p’tit message… Pas le genre mot doux, ou « merci beaucoup », non, non, il est écrit « Blocage portes à contrôler ».
Rebelote, j’abuse de la disponibilité de Google, lol, qui encore une fois me trouve la réponse ! (Il est fort ce Google quand même…).

Descriptif en 4 étapes de comment réinitialiser la fermeture centralisée des portes et fenêtres de l’automobile :



Et là, danse de la joie, tout fonctionne !!!!

Après 2h passée en voiture, nous n’avons pas fait le moindre kilomètre, mais avons enchainé, façon escape room, une multitude d’actions, de codes, de combinaisons, avons fait travaillé nos méninges comme jamais, pour enfin sortir de notre automobile, sain et sauf ! mdr

Roulez en R***, un combat quotidien !

Commentaires

  1. Bravo ! et vous avez un sacré bon wifi dans votre bourgarde ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Besace Bérénice, "La petite cabane de Mavada"!

♫ ♫ Voir sous les jupes... des filles ♫ ♫

Veste H, dressing chic